La Nouvelle Vague - St Malo
Accueil
 News
 Reportages
 Festivals
 Interviews
 Chroniques CD
    France
    Autoprod'
    Etranger
    Compils
    Oldies
 Agenda Concerts
 DicoNomy
 Ciné/DVD
 Lectures
 MP3/REAL/CLIP

rubrique photos

Nos Partenaires
Salle de Concert :
LA NOUVELLE VAGUE
La Nouvelle Vague - Saint Malo
Librairies :
BOOK IN EAST
Librairie Book in East - expédition gratuite dans le monde entier
DAVID LONG 68
Librairie David Long 68 - expédition gratuite dans le monde entier
Evénementiel :
ARTLIGHTS
Artlights : Sonorisation eclairage Lasershow, ...
Les Radios :
CANAL B 94.0
Radio Canal B
IDFM 98.0
Radio IDFM
RADIO RCF ALPHA
Radio RCF
Référencement :
REF. GOOGLE
 
Articles archivés

Mein Sohn William - s/t - 2012-03-03 14:10:27

Mein Sohn William - s/t
2012 – 10 titres – 31’

Style : Folk déglingué
Label : Ici d’Ailleurs / Differ-ant

Note : 9/10

Mein Sohn William est bien le genre d’artiste qui fait bouger les lignes. Une sorte d’électron libre à la musique intensément salvatrice. Vous ne le savez peut-être pas mais il existe pour les enfants téméraires une série de peluches appelée les Déglingos. Des animaux aux formes explosées, aux différents imprimés bigarrés ; des chimères en chiffon loin de petits nounours politiquement corrects. On n’est pas dans le mignon mais dans l’expressif. Et bien Mein Sohn William, c’est un peu le déglingos de la musique. J’arrête là cette comparaison un peu limite mais elle a le mérite de poser un personnage. Plus qu’un musicien, un personnage. Plus que de la musique, une vision. Ou un délire où celui qui sort vraiment gagnant est l’auditeur, se trouvant en face d’un disque atypique, original et fort en goût. Mais reprenons les choses au début, derrière le pseudo se cache le seul Dorian Taburet, homme-orchestre adepte du home studio et de l’oversampling.
Le Rennais a été repéré par les Transmusicales (bel et bien le festival créé pour lui) et a déjà partagé la scène avec l’Enfance Rouge, Gablé, The Go ! Team, Jonathan Richman ou Cheveu, une diversité d’artistes montrant bien que le chaotique Mein Sohn William déborde largement les genres. Chacun pourra toujours chercher une filiation, tentons le nom de Talking Heads mais dans une version solitaire bricolo et lofi avec boucles addictives voire transe, synthés cheap et guitare cabossée. Accélération impromptue de rythme, télescopages de styles et de sons, esprit punk dada, ce premier album se permet beaucoup de chose mais ne perd jamais en chemin sa musicalité. La preuve Dorian lui même dont la présence alterne entre spoken word échevelé et belles harmonies vocales entre David Byrne et Zach Condon. Court (à peine 26′) mais tellement bon. D’ores et déjà une des révélations de l’année et un artiste qu’il faudra suivre à la trace.
MySpace
Denis Z.


Retour à la liste des archives
 
 Playlists
    CANAL B
    RCF ALPHA
    NEXT
 Archives
 Les Photos
 Liens
 Recherche
 



Suivez nous :

Facebook LaMagicBox Twitter Lamagicbox