Accueil
Presentation
Les Principes
Les Dojos
Instructeurs
stages
Les documents
Histoire
Medecine
Les vidéos
Les vidéos
galerie
Dojo Aquitain
Les liens
contact

Les douleurs lombaires

Mushin Ryu

Les crampes musculair


Les douleurs lombaires






La rééducation après un traumatisme ostéo-articulaire repose classiquement sur le contrôle de la douleur associé avec des exercices d’intensité croissante.


Or, pour les personnes ayant des douleurs chroniques du rachis lombaire, les règles semblent inverses. En effet on conseille le plus souvent le repos, des massages, des tractions, des manipulations, l’application d’infrarouges, de froid…


Il est vrai que la douleur du dos est souvent déclenchée par les efforts, donc instinctivement le malade va réduire son activité physique. Ses muscles du rachis vont donc s’atrophier. En général cela s’accompagne d’une réduction de toutes les activités physiques et donc d’une baisse des capacités cardio-vasculaires, une raideur articulaire. Ceci a été prouvé : les personnes ayant mal au dos de façon chronique ont une musculature rachidienne moins forte que les sujets normaux. Malheureusement cet état rend encore plus sensible aux stress et aux blessures. Il est reconnu qu’un mauvais état musculaire favorise l’apparition des douleurs du dos.


Depuis cent ans les suédois ont développé une forme particulière de rééducation après les traumatismes lombaires. Ce sont des exercices de flexion et d’extension du dos destinés à augmenter la force des muscles du rachis et donc lutter contre la fonte musculaire due à la baisse des exercices physique. En plus la mobilisation d’une articulation permet de lutter contre les mécanismes inflammatoires causés par un traumatisme.


Ca y’est, je vous entend déjà : " Mais votre truc, je l’ai déjà essayé ! J’ai mal au dos, j’ai fait des exercices pour me muscler et j’ai toujours aussi mal. " Alors lisez bien ce qui suit.


Pour muscler son dos il ne faut pas faire n’importe quoi, n’importe quand…La clé du succès réside dans le fait d’être sûr de faire travailler les muscle que l’on a décidé de faire travailler, et pas tous les autres sauf les intéressés. Pour le rachis lombaire il faut bloquer les hanches, donc le petit bassin ! Sinon vous faites travailler les muscles du haut des cuisses et pas les lombaires. L’idéal est une chaise spécifique dessinée par un américain de Floride… On ne la trouve sûrement pas partout. Alors vous pouvez faire des relevés de buste à la table romaine (plus répandue dans les salles de gym) en vous assurant que le bassin ne bouge pas. Ne faites pas des mouvements d’amplitude importante. Voyez sur le dessin l’amplitude des mouvements du rachis lombaire quand le bassin est bloqué ou non.

  

LES DOULEURS LOMBAIRES

L’autre clé du succès est de faire travailler les muscles lombaires en résistance, c’est à dire en force. Il faut donc les faire travailler en

L’autre clé du succès est de faire travailler les muscles lombaires en résistance, c’est à dire en force. Il faut donc les faire travailler en soulevant un poids de plus en plus lourd… sans aller au delà du raisonnable ! Faites vous conseiller. Si vous avez peur de vous blesser voici les rythmes de travail que conseillent les américains.


Conseils de travail :

  


A Bientôt !